Menu Fermer

La joie

Je penche mon regard.
J’allume des bougies.
Je ne vois pas les signes.
Je suis schémas, je suis attente.
Quand tout un coup, un oiseau renverse mon thé chaud. Je me brûle.
Et je ris. Je ris de plus bel.

Je ris encore.
Je ris toujours. Que je ris.
Et qu’il est bon de rire. Je ris,
Je ris,
Je ris.

J’ai la gorge ouverte.

Je mesure le ridicule de mon être,
Une âme qui attend et qui ne décide pas. C’est un rire jaune qui s’empare de mon ironie,
Et immédiatement, cette amertume devient chocolat, Se pare de eurs, s’arrose d’une rosée vivi ante, Se remplit de lumière.

J’interroge la joie que je reconnais.
Comment être joie quand tout semble noir ?
Comment rire quand le sort vous joue des tours ?
Comment aimer quand tout vous dit d’attendre ?
Comment croire quand tout vous suggère le mensonge et la tromperie ?

En riant.
Oui, en riant.SLXLM

Il n’y a que l’étincelle de l’espoir, le plissé des lèvres,
Le toucher du rire qui réconforte, qui alimente et qui renverse le regard.

La situation est-elle ridicule ?
Elle va à contre sens de tout ce que vous aviez planifié ?

Elle est le contraire de vos envies et votre contrôle ?

Et pourtant, c’est en lâchant prise et en riant,
Que la vie reprend.

Je ris en voyant la lune se lever.
Je ris en pensant aux mots de mon espoir.
Je ris en regardant tous ces actes que j’ai posés. Je ne vois pas de ridicule,
Je ne vois pas d’aveuglement,
Je ne vois pas de déception,
Je lis mon être qui a foi,
Je vois mon âme qui espère,

Je sens la lumière qui me soutient.

Et je ris. Je ris encore.

Ah ah ! Je ris de me voir si impatiente, si entêtée, si moi… Je ne changerai pas.
Je n’ai pas changé hier,
Je ne change pas aujourd’hui,
Je ne changerai pas demain.

Je serai toujours espoir, joie, sourires.
Je serai toujours accueil de ton amour.
Je serai ce sourire qui éclaire la lune.
Je serai ce rire qui illumine partout où il irradie.
Je serai cet éclat de rire sonore et joyeux.

Car je suis joie.
Car je suis purification de nos chemins,
Car je suis transmutation de lumière et en pur amour.

Je suis joie de la vie, Je suis joie de la nuit,

Je suis joie du matin. Je suis joie de l’amour. Je suis la joie de vivre.

Je me couche ce soir dans la joie, La joie de croire,
La foi d’aimer, L’espérance de t’attendre, L’attente de te retrouver.

Je vois le futur, tu es dans mes bras.
Et je t’aime dans la joie, la taquinerie,

L’envie furieuse de te botter les fesses car tu es en retard,
L’envie furieuse de te remercier car tu arrives au moment il fallait arriver…

Dans la joie de mon amour pour toi.

Je regarde mon rire, J’entend mon sourire, Je ressens mon cœur.

Joie, tu es là.

Joie, tu es en moi.
Je ne t’attends plus

Tu es ma joie.
Et je suis si joyeuse

Que je saute de joie !

Joie, je suis joie !

Je te remercie,

Je t’aime 

%d blogueurs aiment cette page :