Menu Fermer

Comment suivre son intuition ?

Ia Ora Na

J’inaugure ma nouvelle rubrique « VDM : ma vie de Médium… Ma vie de Magie ! » Premier sujet fondamental et bien approprié car j’ai pris une leçon vitesse grand V ces derniers jours : pourquoi il faut toujours suivre son intuition ! Certes c’est bien joli mais VDM, c’est compliqué !

Comment suivre son intuition ?

Ah l’intuition, cette petite voix qui nous veut du bien ! De l’étymologie latine « intuitio« , le « regard » dérivé de « intueri« , regarder attentivement et poser sa pensée, l’intuition semble pourtant immédiate. Au contraire, elle serait l’aboutissement d’un processus inconscient qui nous dépasse. D’une incroyable sagesse, surtout à posteriori quand on s’aperçoit qu’on ne l’a pas écouté… L’intuition est notre alliée pour activer la loi d’attraction et surtout, vivre en adéquation entre équilibre intérieur et extérieur.

L’intuition, un héritage de connaissances

D’où vient l’intuition ? Les témoignages de ceux et celles qui fonctionnent à l’intuition en particulier dans les métiers à risques, les métiers d’accompagnement et de soin ou encore, les métiers de ressources humaines évoquent l’expérience, l’écoute des histoires des anciens, l’assimilation des émotions, la confiance en soi… Bref, l’intuition est un apprentissage des connaissances humaines, émotionnelles et circonstancielles (acquises dans un milieu spécifique.)

En Philosophie, Platon estime que l’intuition est le « siège de la vérité ». Henri Bergson quant à lui, qualifie l’intuition de la « conscience lumineuse. » Beaucoup de philosophes l’associent à cette conscience supérieure, cette connaissance irrationnelle et pourtant, tangible. L’intuition surgit comme une somme d’information que notre corps, notre esprit et notre coeur reconnaissent comme la « voie » et la « voix » à suivre.

En Psychologie, il est intéressant de voir que les méthologies vont chercher à déconstruire l’intuition pour faire tomber les filtres des perceptions nées de l’habitude. L’objectif serait donc de dénuder l’intuition construite par le mental au profit de l’intuition invisible, celle de notre conscience supérieure… voire notre conscience « divine » si on évoque l’intuition en Psychiatrie, chantier pour la dissociation de soi.

Selon mon expérience, l’intuition, c’est la voix de l’âme et la voie du corps. L’intuition, c’est le savoir du présent.

L’intuition, le regard présent

Je reprendrais volontiers l’étymologie signifiant « regard » pour nous attarder sur le fonctionnement de l’assimilation des informations par la vue. Quand j’étais petite, je me souviens très bien de ce dessin animé de la chaîne Disney où Gémini le criquet nous expliquait comment l’oeil captait l’information. A l’intérieur de notre pupille se passe tout un processus extrêment court et extrêment long. L’image que nous captons est inversée pour être « remise droite » et transmise au cerveau. Ce dernier réagit et transmet les informations à notre corps. Ce qui explique que nous avons tous un temps de réception du message ! CQFD… la conduite en voiture et les accidents !

A travers cet exemple, je souhaite rappeler que notre conscience est toujours dans le passé. Nous intégrons des informations passées. Le présent est déjà révolu quand nous voyons une scène de notre vie quotidienne. L’intuition elle, fonctionne dans le présent. Elle reçoit des informations par les multiples récepteurs de notre corps. Les cinq sens évidemment mais plus fondamentalement, les ondes qui circulent autour de nous, l’air, l’eau, la terre, les liens invisibles et interconnectés de notre champs magnétique. Bref, notre corps ou plutôt, notre conscience invisible sait bien avant notre conscience mentale ce qui va se passer dans le prochain présent…

L’intuition est cette réaction instantanée qui nous alerte en conscience sur toutes les informations que nous avons captées par les voies invisibles. Magique !

L’intuition au filtre du passé

Le seul hic, c’est que cette conscience invisible passe immédiatement au crible de notre conscience visible et en particulier, de notre mental que j’appelerais ici, notre conscience construite. Résultat des courses ?

Vous êtes dans la rue. Votre âme détecte la rencontre avec une âme soeur. Elle vous prédit une belle rencontre. Vous tournez, vous voyez un homme brun. Vous opérez une reconnaissance immédiate, cette sensation de déjà vu ou d’étincelle. Votre ventre se met en action. Vous avez mangé sucré le matin. Vous avez mal dormi. Vous avez gardé dans votre gorge les mots de votre ex, un homme brun lui aussi. Votre mental vous dit danger. Vous passez votre chemin… Et manquez une belle rencontre.

O mental ennemi, qu'ai-je donc tant vécu pour vivre ce loupé stérile ? Bon qu'on se le dise. Si l'homme brun doit être dans votre vie, il reviendra ;)

Avec cet exemple, retenez seulement que notre intuition est confrontée à un héritage multiple de sensations, émotions, mémoires, expériences douloureuses ou réussies. Elle est d’autant plus mise à mal quand elle est confrontée à l’autre.

L’intuition défaite par le jugement

Notre petite voix intérieure va subir d’autres épreuves en particulier, le regard des autres. Il faut bien que notre intuition sorte de sa coquille et se confronte à l’extérieur. Dans le cas contraire, elle reste une impression et sensation invisible aussi fugace qu’une rencontre dans la rue 😉

Dernièrement, j’ai concocté un calendrier énergétique, résultat des discussions et remarques répétées au fil de mes séances d’accompagnement. Comment mieux se préparer à l’énergie de la prochaine lune ? Comment suivre la météo énergétique ? Un calendrier me semblait un bel outil. Cela m’a permis de tester mes capacités de voyance, c’était assez drôle et étrange en même temps. Je voulais proposer un calendrier classique simple et à télécharger en PDF pour chez soi ou son smartphone. J’en ai parlé à quelques proches et me voilà confrontée à l’idée de l’imprimer. Terreur, ce projet me semble colossal… Je me laisse convaincre avec les fêtes de Noël pourquoi pas.

Je suis entrée dans une zone de stress incroyable. J’étais terrorisée par le contenu, espérant que mon intuition serait juste. Je me suis peu préoccupée de la forme déjà bien fatiguée par ce projet devenu trop grand pour moi. Résultat ? Erreur d’impression, retour à l’envoyeur, grosse déception et colère… « j’aurais dû m’écouter ! »

Qu’ai-je retenu de cette mésaventure ? Toujours écouter son intuition ! Je vais néanmoins modérer mon propos avec un outil. Pour ce calendrier, je manquais probablement d’ambition et de temps pour le mener à la hauteur des exigences attendues (remarquez la phrase 😉 J’aurais pu réussir sous la seule condition d’un double travail : planifier les besoins matériels et évacuer mes peurs.

L’intuition refusée nous renvoie toujours aux parts d’ombre que nous devons éclairer.

L’intuition, la conscience libérée

A mesure que je m’entends dire « j’aurais dû m’écouter », j’ai réfléchis sur les projets réussis. Ces derniers étaient le fruit de l’écoute active de moi-même et l’écoute sélective des autres.

J’en ai conclu une méthode simple en 3 étapes :

  1. Vous avez une intuition. Prenons un exemple : écrire un livre sur l’eau et les émotions 😉 => Ecrivez votre intention et votre intuition de départ en vous concentrant sur les valeurs et les émotions recherchées. Laissez mijoter quelques jours.
  2. Déclinez votre intuition en actes concrets. Bref, sortez un méga rétroplanning, des objectifs chiffrés, des points de vigilance. Bref. Mettez les mains dans la matière ! => Confrontez votre intuition à la réalité et faites de la gestion de projet. Ecrire, relire, chercher des références, relire, réécrire, faire relire, envoyer à un éditeur… Laissez mijoter quelques jours.
  3. Sortez toutes les peurs que vous allez devoir apaiser… Peur de mal écrire, peur d’être ennuyeux, peur de l’échec… Arrêtez de mijoter pour méditer. => Parlez à vos peurs, faites l’arbre de vos blessures et visualiser votre projet.

Au bout du compte, le mental, le corps et le coeur vont échanger sur leurs intuitions, leurs expériences, leurs connaissances.

Résultat ? Un alignement profond en vous et les retrouvailles avec le plaisir, l’envie, la joie, la confiance.

Résultat VDM (Vie de Magie) ? Tout vient à vous, la loi d’attraction est activée ! Bien-être et félicité !!!

L’intuition, c’est une sagesse. C’est un regard attentif sur soi-même, sur les autres, sur le monde.

L’intuition, l’art de l’équilibre

Ce que j’ai appris à force de pratiquer l’intuition ou au contraire, de la refuser, c’est l’équilibre. Plus j’avance dans l’écoute de mon intuition active, plus je perçois un art de vivre au regard de mes mémoires, mes expériences, mes valeurs. Avec ce calendrier, j’ai lâché sur la perfection et l’exigence que je me suis souvent imposée dans ma carrière professionnelle. J’ai assumé une sentence bien plus forte que méritée. J’ai compris que je devais délaisser le jugement perpétuel de la petite fille. J’ai exercé pleinement, l’alchimie entre féminin et masculin... Encore elle, toujours elle.

L’intuition, c’est accepter la voix du présent, le savoir du coeur, le rythme du ventre et la manifestation du mental.

Avec cet apprentissage, je souhaite vous transmettre combien l’intuition est finalement, la meilleure alliée de tout projet à condition de lui laisser le temps de « intuieri », regarder attentivement et de « stick to your guts », de rester connecté à son savoir intuitif. Et pour cela, une clé fondamentale : la confiance en soi !!!

Trust yourself

L’intuition bâtit et nourrit la confiance au tout.

A bon entendeur, que l’intuition soit avec vous !

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :