Menu Fermer

Ermite et les deux chats de la guérison

Un texte pour Capella, un petit chat qui m’aura appris beaucoup sur l’amour et la tendresse…

#ForeverInMyHeart

Ermite et les deux chats de la guérison

Ermite était solitaire et caractériel. Il fallait le comprendre, Ermite avait grandi baladé par ses parents excentriques entre les pays, les cultures et les maisons dénudées. Longtemps Ermite s’était trouvé blessé, abandonné et délaissé à se dissimuler derrière des mots brillants cachant les maudits maux de son coeur fragile et sensible.

Courageux et fort, Ermite quitta ce cocon familial pour conquérir de nouvelles terres, faire de nouvelles rencontres et défier les malédictions qui semblaient peser sur sa famille en manque d’amour et de tendresse.
Il s’embarqua dans de nombreuses galères et répéta toujours la même histoire, celle où il donnait son coeur généreusement et se faisait encore et toujours abandonné. Dépité, il décida de s’isoler dans une île éloignée. Quand il arriva sur la plage de sable doré, il écarquilla les yeux, ému par la beauté des lieux. Il avait envie de pleurer tant il avait l’impression de recevoir de l’amour de cette terre si belle. Alors que des gouttes tombaient sur ses joues, il entendit un souffle. Tout d’un coup, Ermite sursauta et s’arma de ses meilleures défenses face à un chat gris aux couleurs argentées et à l’odeur épicée. Le chat s’assit gentiment face à lui et lui sourit.
cat-1294968_1280
« Je m’appelle Serapis, et toi ?
– Je m’appelle Ermite.
– Ermite, en voilà un drôle de nom… Tu ne veux pas en changer ?
– Voilà une drôle manière de m’accueillir, moi qui suis venu pour être seul et coupé des autres. Laisse-moi tranquille.
– Oh ce n’est pas ici que tu seras tranquille. C’est en toi que le calme doit venir pour qu’il t’entoure… Je tiens tout de même à t’offrir un nouveau prénom.
– Et puis-je connaître ce prénom ?
– Nous allons t’appeler Dharma car pour arriver ici quand on est aussi petit que toi et que l’on vient d’aussi loin, c’est que tu es protégé par la force cosmique qui t’amène jusqu’à nous. »
Ermite eut à peine le temps de considérer les mots du chat qu’il remarqua alors une magnifique jeune femme et s’éprit d’amour pour elle, lisant la fertilité et l’amour qu’elle portait en elle.
« Ah… Je vois, déclara Serapis. Tu es venue rencontré ton âme soeur !
– Mon âme soeur, s’étrangla Ermite. Voyons Serapis, tu as trop fumé de feuilles et d’épices mon ami, qu’est-ce qu’un homme comme moi pourrait lui offrir ? Regarde-moi, je suis bercée par l’abandon de mes parents, la trahison de mes amours, le rejet de moi-même. Je suis prisonnier de ma liberté et de mon ermitage perpétuel.
– Peut-être le jour où tu accepteras que l’amour vient tel qu’il est alors peut-être tu comprendras que tu as attiré à toi cet amour magnifique car tu es toi aussi, l’amour magnifique.
– Cela n’existe pas de toutes les manières, une âme soeur ! L’amour parfait, l’amour pré-destiné, ce ne sont que des sottises mon ami…
– Et pourtant, tu viens d’entrer dans un pays où croire est la première manifestation de l’amour. »
Serapis s’en alla et la jeune femme disparut avec lui. Ermite continua son chemin et trouva une jolie jeune femme qui s’affairait à bâtir sa maison. Il avala sa salive… Ce pays était décidément le pays de l’amour. À cet instant, un chat doré aux rayures blanches apparut.
« Je m’appelle Capella, et toi ?
– Quoi… encore un chat ! Toi aussi, souhaites-tu me rebaptiser ? Que vas-tu me dire cette fois-ci ? Que je suis destiné à cette âme soeur et qu’elle est venu me sortir de mon isolement ? Ne vois-tu pas que je porte un nom et un seul… Je suis Ermite. Dès que je rencontre une femme, je lui sers de guérisseur et elle m’abandonne pour un autre.
– Et si tu écoutais ton coeur au lieu d’écouter ton ego ? »
woman-3077180_1920
Ermite fulmina dans son coeur et bredouilla une réponse inaudible. Capella lui fit un signe des yeux lui indiquant qu’il devait aller parler à la jeune fille puisqu’elle lui plaisait.
« Ia Ora Na, balbutia Ermite.
– Namaste. Je m’appelle Karma, répondit doucement la jeune femme. Et toi ?
– Je m’appelle Ermite, répliqua fermement le jeune homme.
– Dis-moi Ermite, que veux dire Ia Ora na ?
– Cela veut dire bonjour … Et que la vie soit avec toi, répondit Ermite hypnotisé par la jeune femme. Et Namaste, que signifie ce mot ?
– Cela veut dire bonjour… Et je m’incline devant toi. » Karma s’inclina et lui tendit la main.
Ermite la saisit en tremblant et ils partirent tous les deux avec Capella qui les emmena voyager dans les champs secrets mystiques des racines ancestrales, au creux des temples où les Dieux souriaient derrière leurs masques aux symboles colorés et à l’orée des étoiles où la lumière nettoyait les esprits. Capella lui dévoila sa lignée et les réflexes toxiques qu’elle lui avait légués. Avec Karma, Ermite découvrit l’affection, les câlins, la gentillesse de l’amour et s’abreuva de la simplicité de l’instant présent et la liberté de l’amour. Alors que Ermite était bercé par l’allégresse dont le bénissait l’univers, une araignée aussi terrifiante que fugace emporta Capella. A cet instant, Karma perdit son éclat et regarda Ermite.
« Je dois partir, quelqu’un d’autre m’appelle. »
Ermite ne répondit rien et resta figé. Après tout, il avait été abandonné toute sa vie, n’était-il pas normal qu’elle préfère aimer un autre ?
A cet instant, Serapis réapparut.
« Alors, mon ami, comment vas-tu ?
– Très mal, j’ai perdu mon ami Capella et mon amour Karma m’a quitté… Moi qui croyais avoir tant voyagé, tant nettoyé, tant compris sur mon passé, voilà qu’on me fauche à nouveau ceux qui auraient pu m’accueillir au creux d’une maison calme et aimante que je puisse enfin, me reposer.
– Et pourquoi crois-tu que tout cela a disparu ?
– Voyons mon ami, Capella est mort sous mes yeux et Karma est partie avec un autre, que veux-tu que je fasse ?
– Et pourquoi crois-tu que tout cela a disparu ? répéta Serapis.
– Tu l’as dit toi-même, je suis Dharma, je suis soumis aux lois de l’univers et je suis Ermite, condamné à la solitude. Il avala sa peine… Mais pourquoi cette Terre qui respire l’Amour enseigne-t-elle la mort, la fin et la solitude ?
– Pour t’apprendre la renaissance. »
Serapis lui sourit, il lui tendit une poignée de sable. Ermite accepta la leçon et le sable qui symbolisait à la fois le temps, l’union et le renouveau. Ermite fit un voeu et jeta le sable avec les étoiles. Une comète traversa le ciel. Désormais, il s’appellerait Dharma et promit de manifester sa foi dans l’univers et le cycle éternel de l’amour.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :